Coup de gueule · Papotages

Ultra fast fashion mon cul

Hier, je suis tombée sur le reportage de Capital de la rentrée  sur l’ultra fast fashion.

Comme je suis un peu blonde, je n’avais pas connaissance de ce concept.

J’ai donc découvert hier que pour créer une envie de consommer toujours plus, des marques créaient des “collections” de vêtements toutes les deux semaines.

SToooOOOOoooP ! Arrêt sur image !!!! TOUTES LES 2 SEMAINES ?!?

Mah comment q’c’est possible c’t’affaire ??

TOO EASY  BABY ! On y voit donc la styliste de la marque de vêtements montrer des échantillons de tissus “ouais j’trouve que ça c’est trop cool t’vois” avec une nonchalance qui m’énerve (mais là, c’est personnel).
Bon ok, ce tissus, elle l’a repéré dans un défilé Chanel, j’imagine que toutes les grandes marques s’inspirent des défilés hautes coutures pour créer leur collection de vêtements, je ne suis pas -trop- choquée.

Puis, la styliste explique que 2 semaines, c’est super court, du coup elle n’a pas trop trop le temps de potasser ces pièces.
Pour satisfaire les délais extrêmement courts, on y voit donc la styliste expliquer se connecter purement et simplement sur Pinterest et expliquer qu’elle épingle tout ce qui lui plait.
Bon, s’inspirer de Pinterest, ça me parait moyen, mais bon pourquoi pas, s’inspirer de la street style toussa toussa…

Mais que nenni. On nous montre un pull que la styliste trouvait “trop mignon t’vois”, qu’elle avait épinglé et REPRODUIT A L’IDENTIQUE !

Ben ouais, reproduit hyper exactement pareil. Même couleur, même pinces, même taille : le même quoi.

Le journaliste pose donc légitimement la question à la journaliste si elle sait d’où vient cette “inspiration” (perso j’aurai dit “gros vilain plagiat” mais c’est mon avis) et on voit donc la “styliste” (je me permet de lui mettre des guillemets puisque bon, j’estime que recopier purement et simplement, ce n’est pas vraiment du “stylisme”) regarder son tableau Pinterest et avoir l’air déconcertée, elle ne sait pas du tout d’où vient ce foutu pull qu’elle vient de copier à l’identique pour inonder un marché et visiblement, la madame elle a l’air de plutôt s’en taper le coquillard.

Bien évidemment, je vous passe le couplet des petites Moldaves de 15 ans qui cousent jusqu’à 60h par semaine pour satisfaire les besoins insatiables de fringues pour la modique somme de 60€ par mois.

Et bien, j’ai été extrêmement choquée !

Toutes les 2 semaines, des minettes cousent dans des conditions déplorables des tonnes de fringues, des camions traversent l’Europe, chargés de cartons dans lesquels chaque fringue  est emballée individuellement dans un sac plastique – !!!- puis mise en rayon et vendu  pour satisfaire l’appétit boulimique des “fashionnistas”

Donc si on résume : fringues plagiées, cousu pour une misère dans un rythme de fada, revendu une blinde pour nous “satisfaire” WTF ?
A l’heure où l’on voit nombre de reportages dénonçant la surconsommation, la pollution, les emballages, l’exploitation des gens, ce reportage y montrait TOUT le contraire de manière plutôt décomplexée.

Soyons honnête, j’ai eu 15 ans, j’ai aussi fait le tour de Pimkie et Jennyfer pour avoir une armoire pleine à craquer, je vais pas cracher dans la soupe.
Mais je ne sais pas si c’est la trentaine ou le fait de m’être mise à coudre mais tout ça, ça me fait gerber.

Comment, dans ce monde de fou, un patron peut avoir envie de “créer un besoin” ?
Et pourquoi créer à l’arrache ce besoin de toujours plus vite, toujours plus ?
-mal- créer pour créer plus pour toujours faire plus dépenser et se faire plus de profits.

Sérieusement, moi ça me dépasse…

Si vous voulez regarder le reportage, il est en replay sur M6 et commence à 1h19.

Si vous aussi, vous avez envie de donner votre avis, je suis ouverte !

Advertisements

9 thoughts on “Ultra fast fashion mon cul

  1. Ça ne m’étonne absolument pas. Ce concept de “créer le besoin” ne date pas d’hier, ils veulent tout simplement se remplir les poches sur le dos de consommateurs naïfs, mais surtout sur celui de ces pauvres(dans tous les sens du terme) petites couturières payée une misère. C’est pour ça que je me suis mise à la couture..

  2. Je n’ai pas vu le doc’, mais je vais aller voir ça. J’avoue que ça ne m’étonne pas tellement, tout doit être plus rapide, pour “griller” son concurrent… Parfois ça m’arrange bien que Kiabi sorte des jolies pièces “qui ressemblent à des pièces vues chez des petits créateurs”, j’avoue. Mais j’essaie quand même de faire plus attention à ce que j’achète pour mes filles ou alors je couds. J’ai vu un autre doc’ ya pas longtemps sur les vêtements non vendus qui sont détruits pour ne pas dévaluer l’image de la marque (et leur faire économiser des impôts aussi)….

  3. En zappant, je suis tombée sur ce reportage aussi, sur ce passage où ils expliqent la fast fashion (principe que je ne connais pas non plus, pour moi y’avais une printemsp/été et une autre automne/hiver).J’étais aussi extrèmenet choquée, poussé ainsi à la surconsammation dans un monde déjà surpolué, nous qui essayons de limiter nos déchets au maximum, prenons les transports en commun tout en vivant à la campagne, je me dis que tous ces efforts sont réduits à néant à cause de gens qui en veulent toujours plus ! Je ne fais les magasins qu’une fois par an pour les soldes et une saison tous les 2 ans (et encore…), excepté pour mes enfants bien sur. Bref, je suis dépitée…

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s