[Collection Capsule La jupe de Mai

Qu’est ce que j’ai bien fait de choisir la jupe pour le mois de mai de la collection capsule ! Avec ces chaleurs de dingue, c’était du bonheur en barre!

Quand je travaillais encore, je trouvais vraiment que les jupes n’étaient pas spécialement compatibles avec mon poste. J’avais beau être secrétaire médicale, je m’occupais aussi pas mal des patients et bouger dans tous les sens avec une mini jupe non merci.

Du coup, je n’en avais pas beaucoup dans mon armoire alors forcément, la 1001 perles c’était nickel.

Le patron couteau suisse

1 patron : 5 modèles.
Inutile de vous rereredire à quel point j’aime les patrons déclinables. Alors forcément celui-ci ne pouvait que me plaire.

Décortiquons la bête :
le dos et la ceinture sont communs aux 5 version de la jupe, 10 devants différents (tout simple, boutonné, plis solaires, tulipe et volants peplum, chacun avec ou sans poche) et des poches communs pour 4 modèles sur 5 (seule la version plis solaires à sa poche bien à elle).
Une fois le patron découpé, le montage est super rapide et facile.
Le fichier d’instruction de montage peut faire flipper (comme celui du trop top) par sa taille (il contient 37 pages !) mais en grosse maniaque que je suis, j’avais pris bien soin de tout lire avant de m’y atteler et je ne me suis pas sentie perdue, j’avais compris comment naviguer d’une feuille à l’autre (big up à mes parents qui m’ont répété 82 millions de fois de toujours bien lire les notices avant d’attaquer quelque chose).

Le plus délicat reste le montage de la ceinture : coudre les coulisses et les élastiques me prennent autant de temps que le montage de la jupe en elle même !

2

Mais ça vaut le coup de prendre son temps : j’adore cette jupe !

1

Sur cette version, l’élastique que j’ai utilisé était plus raide que ceux de mes 2 premières versions et le tissus tire un peu sur les poches (je n’ai pas ce problème sur les 2 autres versions !)

3
Rien de bien dramatique, la jupe a déjà été portée plusieurs fois ce mois-ci !

 

Une fois qu’on a tenté une version, c’est vachement plus facile/tentant d’en essayer une autre car on a déjà la moitié du patron de prêt sous la main #feignassepower
Ce qui explique aussi pourquoi j’en ai cousu 3 alors que je déteste  habituellement coudre la même chose deux fois de suite.

J’ai bordé le bas de la jupe avec du biais à pois que j’adore. Techniquement, ça ne sert à rien, personne ne le voit, mais moi je le sais et  c’est le principal ♥

20170608_093806

Pour celle-ci, j’ai découpé une robe Marthe que j’avais cousu en début de grossesse dans un chambray absolument top (et dont je n’arrive plus du tout à me rappeler d’où il vient)
Je n’ai jamais reporté cette robe et ne l’a reporterait certainement jamais (haaaaaaa les habits de grossesses et moi…) mais il était hors de question que je la jette et je me suis donc débrouillé pour couper ma jupe dedans.

20170608_103257

Le devant et le derrière de la jupe dans la basque, les poches et fond de poche dans le bustier de la robe et la ceinture dans un bout du bustier et dans les manches. Et j’ai même quelques restes !
Un chouette upcycling donc !

Pour le moment, je suis contente de moi, je me tiens super bien à la collection capsule (alors que je pensais lâcher au bout de 2 mois), je continue de remplir mon armoire de cousu main et ça fait du bien au moral !
Et vous c’était quoi ce mois-ci ?

Advertisements

[collection capsule] Février ou la loose du jersey

Ce mois-ci, c’est le mois du haut en jersey et c’était… mouvementé : autant vous prévenir directement, c’est un article roman-fleuve !
J’avais acheté l’année dernière, avant le déménagement, un jersey fin beige à étoiles lors d’une (grosse) commande. Je n’avais aucune idée précise de ce que je voulais en faire, je le trouvais joli c’est tout.

Avec la mise en place de cette collection capsule, je suis allée faire un tour dans ma caisse de tissus et ce jersey allait parfaitement bien avec le Hemlock tee que je voulais me faire.
Côté métrage, c’est nickel.

Je sors donc le patron, j’épingle, je coupe, je couds.
Franchement, c’est fingers in the nose, en 2h j’ai terminé. Pas de difficulté particulière, et j’ai tout cousu à la surjeteuse avec 4 fils pour gagner du temps (feignasse powaaaa)

Je le porte une première fois : horreur !
J’avais bien vu un petit trou dans le tissus quand je l’ai cousu mais c’était dessous une manche alors rien de bien dramatique mais là !!!!
Quand je le plie pour le ranger, je vois un petit trou, puis un autre, puis OH !! 2 autres… En fait, je n’avais pas fait attention en le cousant mais il a des petits trous de partout…

Techniquement ils sont tout petits, je ne sais franchement pas si c’est un défaut du tissus ou si ça vient de moi (même si mes tissus sont stockés dans le garage, ils sont dans des grandes boites en plastiques fermé hermétiquement…) mais j’ai les boules.

PIRE : une fois lavée, le tissu s’est ENCORE détendu (je dis “encore” car la première fois que je l’ai lavé avant de le coudre, il s’était déjà un peu déformé/détendu… ça aurait du me mettre la puce à l’oreille..). Et c’est… comment dire…
Moche !!!
Même en ayant respecté le droit fil, mon Hemlock tee s’est beaucoup déformé, il est asymétrique et ressemble à un parachute (disons qu’il couvre bien mes fesses)…
Chose improbable, pour un top qui se porte loose et qui l’est vraiment, le tissus est tellement merdique qu’il se vrille sans arrêt et tire dans tous les sens.

20170314_231002
Tu la vois là, la tête de la meuf soulée/déçue et qui ne prend même pas la peine de sourire et de rentrer le ventre ?
Non en fait, c’est Enzo qui me prend en photo et il se met un point d’honneur à me fixer pendant 10 secondes et à prendre la photo pile au moment où je lui demande “c’est bon là ou pas ?”
Et je n’ai quasiment QUE des photos où je fais la gueule… Faut que je retrouve mon trépied est VITE !

20170314_130339

Bref, c’est affreux…

Bien dégoutée mais surtout bien décidée à ne pas rester sur un échec, je me motive et décide à me refaire un autre top en jersey.
Comme je n’aime pas coudre 2 fois la même chose -du moins pas coup sur coup- -et surtout pas quand j’ai les boules- je me décide à ressortir le patron du Trop top.

Je file dans ma boite à tissus, j’ai un autre coupon de jersey dedans, le métrage convient, je l’inspecte AVANT de le coudre : ouffff aucun trou.

J’ai choisi la version A, manches longues pour garder l’esprit qui me donnait envie au départ.
Je prends bien mes mensurations pour décider de la taille ; Haut du buste, je correspond à un 38, bas du buste, je correspond à un … humhum… 42.
Plutôt que de faire des compromis et réaliser un tracé intermédiaire, je décide de couper la poire en 2 et de couper un 40 et cherry on the cake, comme je savais qu’il était long (il est prévu pour une stature d’1m68-70 alors que je fais à peine 1m63), je ne rajoute pas de marge de couture pour l’ourlet en bas.
Vous savez quoi ? J’ai envie de me foutre des baffes.
Des GROSSES baffes.

J’ai un Top manches longes esthétiquement joli quand il est sur un cintre.
Porté ?

20170314_130032[1]

On dirait que j’ai piqué le top de ma grande soeur !

20170314_230756
Welcome dans la Drôme où le mistral est légion 360 jours par an.

UNE CATA !
Les manches sont trop longues, trop larges et il est trop court en longueur : ça c’est ma faute, si je m’étais sortie les doigts du c** pour faire un tracé compromis, je n’aurai pas eu ce problème. Mais j’avais envie de réussir à coudre un jersey sans attendre et j’ai foncé comme une belette.
Enfin, le tissus est “mou”: il n’a aucune tenue !! J’ai galéré comme jamais pour coudre l’encolure ! J’avais des envie de meurtre, j’ai sorti à peu près TOUS les gros mots de la terre à  ce moment là, le tissus n’arrêtait pas de glisser, du coup l’encolure est tout sauf régulière…
Et surtout : qu’est ce qui m’a pris d’acheter un imprimé comme ça ? Mais pourquoi ?
Pour vous, zoom sur cet imprimé WTF

20170206_154225

Je ne sais pas du tout ce que j’avais en tête quand je l’ai acheté ce jour là mais j’aurai mieux fait de me péter une jambe.

Le gris et le jaune sont très beaux, très lumineux et vont très bien ensemble. Mais pas sur moi !!!
Enzo m’a dit “c’est joli ton tissus maman parce qu’on peut pas définir la couleur” ouais voilà, tout est dit…
Sur le coup j”ai hésité : est ce que je tente de reprendre un peu les coutures sous les manches pour le ramener plus près du corps ?
Après réflexion, non. Je ne le porterais pas de toute façon.
Je ne vais même pas essayer de récuperer le tissus pour Margaux et je ne pense même pas les garder comme pyjama et je n’ai aucune idée de ce que je vais faire du reste du coupon…

Du coup j’étais carrèment déçue.
Ce mois de Février fait chier, je n’ai rien de potable à présenter mais surtout j’ai entamé mon stock de tissus et je n’ai rien de plus dans mon armoire du quotidien.
On peut renommer la catégorie de Février comme la catégorie “poubelle” ?

Par contre, je le saurais pour la suite : ça ne sert à rien de coudre quand on est soulée ! Il n’en ressort rien de bon. J’ai sauté sur la MAC sans prendre le temps de bien “préparer mon patron” et j’ai gardé avec le même niveau d’énervement (rien quà regarder les photos et à écrire cet article, je suis de nouveau soulée). Ce qui ne sert donc strictement à RIEN.
Surtout que j’ai déjà cousu le trop top pour moi et que je n’avais eu aucun soucis puisque j’avais bien pris le temps de tracer mon patron entre deux tailles, c’est vraiment entièrement de ma faute…

Heureusement pour moi, j’ai attaqué mon projet de Mars (en même temps on est déjà le 15 !) et ça se passe beaucoup mieux !!!

Trop top et Magnésium pour Margaux

La garde robe capsule a réveillé en moi l’envie de coudre et j’avais envie de préparer les beaux jours pour Margaux.

Il était donc grand temps que je mette mon nez dans le Trop top Kimono.
Mon “bébé” s’habille en 18/24 mois dans le commerce, après prise de ses mensurations (tant bien que mal), Margaux est juste en dessous du 2 ans.
J’ai commencé par un Trop top Kimono Version B, sans revers de manche et dos ouvert.

Ce que j’adore avec les vêtements pour bébé, c’est qu’il y a besoin de peu de tissus et ça va vite.
C’était le cas ici : j’ai recopié le patron, découpé mon tissus et cousu le top en environ 2h.
J’avais volontairement choisi la version “simple” pour qu’elle me serve de “toile”.

Voilà donc le premier Trop top de la miss, cousu en 2 ans avec un tissus Mondial tissus des soldes de l’année dernière.

20170307_150757

Je n’ai pas cousu de boutonnière que j’ai préféré remplacer par des pressions Kam (j’adore le rendu des pressions Kam et ça fait gagner un temps précieux)
Et comme je n’arrivais pas à me décider pour la couleur, ce sont les garçons qui ont choisi les couleurs et l’ordre des couleurs.

20170307_150837

A l’essayage, c’est un tout petit peu grand comme je m’en doutais mais comme ce sera pour les beaux jours, c’est parfait.

Roulez jeunesse, maintenant que j’ai vu comment il taillait, je me suis lancée dans la version qui me fait de l’oeil depuis un moment, repéré dans les tutos du Trop top publié sur le site d’Ivanne Soufflet. Si vous n’aviez pas vu, je vous conseille d’aller y faire un tour c’est une vraie mine d’or : perdition assurée  !
Non seulement, le patron du Trop top Kimono est à la base hyper complet et permet une multitude de combinaisons possibles, Ivanne  a publié encore d’autre trucs et astuces pour coudre encore d’autre version : des fronces, en version robe, en gilet. Et tout ça, gratuitement. Merci Ivanne !

Ma préf de préf : c’est la variante de la version B Trop top froncé et encolure demi lune.
Comme Margaux est encore petite, je suis encore allée vers la simplicité : je n’ai gardé que les fronces : exit les revers de manches et l’encolure demi lune.
J’ai donc suivi les instructions du pdf que j’ai téléchargé, redécoupé mon patron et me suis lancée, un peu la boule au ventre.

Comme mon tissus (le reste de la barboteuse de l’année dernière) est plutôt chargé, j’ai voulu souligner l’encolure devant et dos avec un galon de pompons (qui provient de Lidl si je ne dis pas de bêtise) histoire de bien mettre les fronces en valeur.

Cette fois ci, j’y ai passé plus de temps, j’y suis allée plus doucement et le jeu en vaut la chandelle.
Je suis ravie de cette version froncée!

20170307_150914

Derrière, le dos n’a pas été rallongé pour ne pas avoir la forme “liquette”, il est fermé cette fois ci mais également souligné de pompons et légèrement froncé

20170307_150939

J’aurai du faire le V plus gros dans le dos, je n’ai pas osé sur le coup mais j’aurai pu.

Il me tarde maintenant qu’il fasse beau pour que je puisse lui mettre ! Autant celui à pastèques que celui là, ils seront parfaits sur un short un peu bouffant ou un legging s’il fait plus frais.

Et puis, ma maman m’a textoté un matin en me disant “tiens t’as vu, Ivanne a sorti un super patron de manteau”.
Alors le manteau, c’est la pièce qui me fait peur : généralement en tissus épais, là il y a même la doublure intégrale, sur le coup, je me suis dit : très peu pour moi.
Celui ci s’appelle Magnésium
Ah tiens, il est mixte, c’est cool ça.
Ah tiens, y’a de très beaux détails.
Ah tiens, Margaux n’a pas de veste intermédiaire (Barbie grosse menteuuuuuuuuuse) (chuuut la conscience)
Ah tiens, y’a une offre de lancement avec des bonus.
Ah tiens, il est dans mon panier.
C’est pas moi, m’sieur l’agent, c’est Margaux qui a cliqué !

Bon ok, je suis faible j’avais besoin de Magnésium. Quoi ? C’est pourri comme excuse ?
Bon ben tant pis, j’en avais envie !

Bonne surprise, il est possible de faire le manteau en version veste légère ou même en gilet !
Même tableau des tailles, tant mieux j’ai déjà les mensurations de Margaux.
Encore une fois, j’ai fait ma frileuse : j’ai commencé par la version toute simple, courte sans fioriture, sans poche et sans doublure.
Bouuuuuuuuuh !

Pour ce qui est du montage, je n’ai pas galéré puisque monter 1 dos, 2 côtés et 2 manches, je ne partais pas en territoire inconnu mais j’ai quand même pris le temps de lire toutes les instructions (je suis comme ça moi)

Le tissus est un gros coup de coeur lors d’une petite virée tissus à Montélimar avec ma maman chez Décor Discount. J’ai été agréablement surprise puisque je n’avais jamais mis les pieds dans ce magasin en pensant qu’il n’y avait pas de tissus… Et je suis ressortie avec 4 coupons (chacun affecté à 1 projet en particulier avec le métrage strictement nécessaire pour toujours rester dans la démarche du coudre moins, coudre mieux)

Je me suis donc débrouillée pour que les gouttes tombent sur le bas de la veste et malheureusement, je me suis rendu compte après l’avoir terminé que j’avais un léger décalage en bas de la veste #looser

20170307_151023

Comme j’ai utilisé un tissus matelassé, je ne voulais pas doubler la veste et je n’ai pas osé coudre les parmentures de peur de me retrouver avec une trop grosse épaisseur (j’avais peur que Margaux soit gênée dans ses mouvements).
J’ai donc choisi de mettre du biais (simili liberty ultra doux du marché) sur toutes les coutures (encore une fois j’avais peur qu’en surjettant, ça “rigidifie” les coutures et que ce soit désagréables à porter) (ouais je sais, je suis un peu parano de la couture sur les bords). Enfin, presque toutes les coutures, j’ai laissé les emmanchures à cru (vous connaissez le topo : l’épaisseur, les mouvements, les frottements toussa toussa…)
J’ai, là encore, joué des pressions Kam dont le rose a l’air d’être fait pour ce tissus !

20170307_151043

J’ai juste besoin de lui retrousser les manches qui sont encore un petit peu longues mais sinon la veste lui va plutôt bien.

Avec tout ça, il n’y a plus qu’à attendre que le soleil veuille bien se radiner pour de bon pour que je puisse lui mettre (surtout les matins frais ou les jours de vent) (comme 360 jours par an ici…)
Prochaine étape : la mini perle !