Garde robe capsule : le bilan

L’année de la garde robe capsule s’est terminée et j’avais envie de faire le point sur cette année de couture.

sewing box

Au départ j’étais plutôt sceptique, j’avais envie de me lancer mais j’avais peur de ne pas tenir sur la durée.
Je m’étais dit que ça allait me souler de me sentir “imposée” de coudre dans l’année et que, comme toutes les bonnes résolutions, ça allait finir par tomber à l’eau.

Puis, je me suis dit que ça serait pas mal de renouveller sa garde robe (surtout 6 mois après une grossesse), que ça me donnerait un coup de pied au cul pour coudre un peu mais surtout de façon raisonnée.

Finalement, coudre ce dont on a besoin plutôt que des coup de coeur qu’on ne porte pas, c’est pas con (et je sais de quoi je parle, je suis la pro des “coups de coeur désillusion”).

J’avais fait un état des lieux de mon armoire, de ce que j’aime porter, ce que j’ai besoin et je me suis établi un plan.

Merci le bullet journal

Chaque année j’ai l’impression de ne pas beaucoup coudre ou tricoter mais depuis que j’ai adopte le bullet journal je note tout.
Mais genre vraiment tout.

Et quand à la fin de l’année je regarde tout je me rends compte qu’en fait si j’ai pas mal cousu mais je suis loin d’avoir tout posté…
En fait je n’ai posté que les projets garde robe capsule et encore quasi tous en retard.
J’avais perdu mon trépied  dans le déménagement et l’ai retrouvé en cours d’année…
Et puis avec 3 enfants je suis toujours à la bourre dans mes lessives (dieu merci j’ai une nouvelle machine à laver 8kg depuis 2 semaines) et je préfère poster les articles après avoir porté ce que je couds pour donner mon avis le plus juste possible ou du moins avec un vrai ressenti (ça m’est arrivé de faire des articles “j’ai cousu, c’est trop bien” et finalement, une fois portée, se dire qu’on est peut être un peu serrée ici, que ça baille un peu là… et finalement me dire que ben c’est peut être pas si bien que ça. Dommage l’article est déjà posté)

Du coup quand arrive le moment de poster, je n’ai pas la cousette propre sous la main, ou pas repassée, voire même je l’ai perdu dans les 3 bassines qui ont pris racine près de mon lit… (La vraie vie c’est tellement glamour…)

Au programme de l’année

Donc je m’étais articulée en fonction des saisons et de mes goûts comme suit :

Janvier : Blouse Galipette
Février : Hemlock tee
Mars : Perfecto Mona
Avril : Blouse la Brune/Hoya
Mai : 1001 perles
Juin : Short Ben/ Port Trousers
Septembre : Culotte Bel air
Octobre : Robe Franklin
Novembre : Pantalon Safran (<– toujours pas posté bouuuuuh)

Le bilan

Dans tout ce que j’ai cousu cette année j’ai 3 bons gros fails.
En premier le Hemlock tee cousu dans mon tissus troué/déformé (ça tombe bien Thérèse il me manquait quelque chose pour descendre les poubelles) mon perfecto Mona qui, un peu court à mon goût à la base, a BIEN rétréci au lavage (alors que le tissus était passé au pressing :/ …) et le short Ben qui s’avère plus être un short de pyjama qu’autre chose… J’ai finalement fini par me rattraper avec le short Port Trousers.

Sinon pas de soucis majeur, les cousettes ont été bien porté toute cette année avec une mention spéciale pour le Safran et le short Port qui ont été porté à foison !!!
Hors GRC, j’ai énormément porté les Datura et les tops Louise !! Super jolis et facile à porter avec tout, je m’en referai à coup sûr cet été !

J’essaie de faire plus attention au choix des tissus pour que ce soit cohérent avec la garde robe du moment (genre la mélilot en flanelle bien chaude cousu en manches courtes pour l’hiver WTF) et je pense m’en être bien sorti cette fois ci.

Par contre auto flagellation sur mon envie de départ de n’utiliser que des patrons et tissus que je possède… J’ai bien évidemment cédé sur quelques achats maismon stock de tissus a beaucoup baissé. Je m’en rends compte puisque je n’ai plus de grands coupons dans mes stocks et énormément de chutes !

Et comme j’adore coudre aussi pour les autres, outre les nombreux ourlets et changements de fermeture éclair cette année j’ai aussi cousu pleins de choses pour les copines et aussi pas mal pour moi hors GRC.

Genre, cette année j’ai donc cousu :
Pour moi : trois 1001 perles d’Ivanne Soufflet, 2 Datura de Deer And doe, aime comme Madrague, 3 Arsène de chez machine, 2 port trouser (1 pantalon et 1 short) de Pauline et Alice,  Belladonne modifiée pour l’anniversaire Grease de Kozokou de Deer And doe, 2 top Louise de République du chiffon, le top Hippie de Vanessa Pouzet, une jupe élastiquée sans patron pour moi, 2 culottes Bel air de, 1 plantain 2.0 de Deer And Doe, 1 gilet Monceau et 1 sweat Courcelles de Cozy Little Word et un top Givre de Deer and doe

Pour Margaux : 2 trop top, une veste Magnésium ,1 mini perle d’Ivannes Soufflet, la combi Summer Romper de Purl Soho, l’ensemble Portofino de Ikatee, une combi Marieke toujours d’Ikatee, une balle de préhension tiré du livre Montessori, le chemisier Honey de LMV, un pantalon d’un livre de maman, une tunique croisée encore d’un livre de maman, un legging calin de Super bison et une robe Marieke d’Ikatee ultra simplifiée.

Pour les copines : une trousse à rouler pour la copine d’Hugo, une trousse plate brodée pour la maitresse d’Enzo, une robe tokyo de grossesse pour une copine, un trop top de grossesse et un plantain de grossesse pour une autre copine, 1 culotte bel air, un sarouel pour ma femme, un sac à projet de tricot pour Kozokou

Pour mes garçons : 1 short Ray de LMV à Hugo

Pour les bébés : une combi pilote pour un petit cousin de LMV, 2 pantalons Purl soho pour des bébés nés cet automne.

Du coup, je me rends compte dans tout ce que j’ai cousu, que ce que j’ai le plus porté c’est du Deer And Doe et Ikatee pour Margaux, les patrons sont toujours nickel, les repères coïncident toujours au millimètre et côté fit c’est parfait.
Je n’ai quasiment pas acheté de  magazines cette année, peut être 1 ou 2 maison Victor (et encore…) et 2 Modes et travaux.
J’ai plutôt refouillé dans mes cartons au garage

Pour les futures coutures, je compte donc me tourner en priorité sur ses marques là qui sont à mes yeux une valeur sûre.

Je suis déjà en train de préparer un “brain storming” sur mes besoins/envies de cette année, le GRC m’a finalement pas mal canalisé !

A suivre donc !

Et vous ? Vous aviez fait le GRC ? Vous avez tenu ? Vous en êtes contentes ?

 

Advertisements

[Garde robe Capsule] La robe d’Octobre

Pour le mois d’Octobre, j’avais un gros dilemne : je voulais me coudre absolument une robe et pas une fois dans l’année, je n’ai eu de “révélation” quant au choix de robe…

Faut dire qu’avec mon cahier des charges qui s’agrandit au fur et à mesure de mes coutures et comme d’habitude, je ne veux pas renier l’esthétique au fonctionnel.
Pourquoi pas la robe Lora de la maison victor en version jersey/molleton ? Non, trop près du corps… Pourquoi pas la robe Adèle de République du chiffon, depuis le temps qu’elle me fait de l’oeil ? Non, une robe sans manche en automne, ça n’a aucun sens… Pourquoi pas la robe Arum de Deer and Doe ? Non, je l’ai déjà cousu et ne suis pas convaincue…
Et j’en passe comme ça tout un rayon.

Et puis, à ce moment là, Mondial Tissus sort une collaboration avec Coralie Bijasson et Lina Moratta.
C’est là que mes yeux se sont posés sur la robe Franklin.

Une petite robe porte feuille avec un effet un peu blousant à l, pile ce qu’il faut pour être féminine et à l’aise.

Ça tombe bien, ça fait un moment que j’ai envie de tester un patron de Coralie Bijasson.

Ni une, ni deux, je me lance (et oublie mon “je n’achète plus de patron et je ne couds que ce que j’ai) avec ce patron et une jolie viscose bordeaux à petites fleurs de la nouvelle collection en achetant le tout par internet puisque le premier magasin à 40mn de chez moi.
Petite déception à la réception du patron, sur le site internet de mondial tissus ils ne donnaient que le métrage du tissus et une fois le patron reçu, je me rends compte que j’ai aussi besoin de biais, d’un bouton pour sécuriser l’encolure, éventuellement de passepoil  et d’1m de viseline, ce qui n’était pas précisé sur le site ni sur l’emballage du patron d’ailleurs, je l’ai découvert en ouvrant le livret d’explication…

J’ai farfouillé dans mon stock et j’avais tout à l’exception du passepoil.
C’est bien dommage, si j’avais su j’aurai tout commandé directement, mais bon…

La robe est donc proposée en version sans manche, manches 3/4 ou manches longues.
Moi qui ai la sale manie de toujours remonter mes manches, je me lance dans la version 3/4.

J’ai un peu pris peur au moment où j’ai lu les instructions. Beaucoup de pièces, beaucoup de fronces et des belles fautes d’orthographe…

franklkin3

Sur le coup, je me suis demandé où j’avais mis les pieds et si c’était une bonne idée tout ça… (Après, ça ne change rien à la robe en elle-même mais qu’est ce que ça pique les yeux !!!)

De toute façon, j’avais acheté le tissus alors bon… autant me lancer non?
Et heureusement que je ne me suis pas laisser freiner par ces premières impressions !

Le montage de la robe a été compliquée par ma machine qui a décidé de foirer quasi toutes les fronces, je vous raconte pas la galère !

Une fois le bustier fini, j’ai un doute au moment où je l’essaie. Au niveau des tailles, je correspond à un 40 mais c’est juste juste.
Disons que c’est pas la robe avec laquelle je peux prendre 3kg…

Par contre, une fois finie, la robe a un rendu fou et les finitions sont très jolies et soignées.

franklin1

Il y a donc une petite pression invisible au décolleté pour éviter de se retrouver les seins à l’air au moindre mouvement.

Franklin2

La robe est résolument féminine et je me sens bien dedans !

Seul bémol, j’habite dans un département TRES venté.

Du coup, je ne la porte qu’avec un fond de robe (bonjour, j’ai 70 ans…) dessous pour éviter de me retrouver cette fois-ci avec les fesses à l’air !
Grand bien m’a pris de prendre les devants la première fois que je l’ai porté pour aller à l’école : il y avait ce jour-là un bon gros mistral !!!

Pas de soucis majeur au moment de la couture ; en plus du patron, il y a une vidéo qui aide au montage.
Et contrairement à ce que je pensais, je l’ai cousu rapidement. Même avec toutes les fronces récalcitrantes !

Au total, ce projet de la garde robe capsule me réconcilie avec le fait de porter des robes !
Comme je suis à la bourre pour poster ce projet, je vous montre tout bientôt le dernier projet de cette année !

(Et désolée pour les photos recyclées d’Instagram, je n’ai pas réussi à prendre le temps de la photographier autrement, j’ai été un peu bousculée ces derniers temps…)

 

[Garde robe capsule] la culotte de la rentrée

Que je me connais bien ! Je n’avais rien prévu pour la garde robe capsule pour Juillet et Aout en me disant que je n’aurais pas le temps ni l’envie de coudre quoi que ce soit…
Et bien, c’est pas faux ! Je n’ai quasiment rien cousu !

Cette année, j’ai profité des vacances A FOND.
Pas de grossesse, pas d’accouchement, pas de déménagement, pas de travail, que dalle !
Ça doit être la première fois depuis mon adolescence que je suis en vacances tout l’été.
Et j’ai kiffé.
J’ai profité de chaque instant, de chaque apéro, de chaque barbecue, de chaque sortie, de chaque bouffe chez les copains, de chaque rire, de chaque bombe dans la piscine, de chaque piqûre de moustiques, de chaque partie de cluedo, de chaque visite chez les copines (Coucou Laurence ♥ et les triplettes), de chaque sortie entre filles (Coucou les sushi girls).
J’ai passé des après midi entiers à regarder les enfants jouer. Juste m’assoir et les regarder. (Si on m’avait dit ça il y a quelques années, je n’y aurai jamais cru)
Je suis de ces mamans qui kiffent les vacances avec les enfants et qui n’ont pas hâte qu’ils retournent à l’école (poke les troubles dys)
La rentrée a été affreusement dure cette année, aussi bien pour les enfants que pour moi.
La perspective de l’automne puis hiver puis Noel *vomi* ne m’enchante pas du tout…
On devrait vivre à vie en été.

Bref, tout ça pour dire que j’avais bien fait de ne rien programmer en couture pour cet été car je ne l’aurai pas fait.

Du coup, pour la rentrée, il me fallait rattaquer en douceur avec un petit projet et j’avais choisi la catégorie sous vêtement !
Je suis donc partie pour Septembre (comment ça “en retard” ?) sur Bel Air que j’ai en stock depuis un moment.
Je regarde le patron en chien de faïence (bonjour les expressions des années 1800 ♥) depuis un bail sans jamais oser le coudre.
Coudre une petite culotte, ça me paraissait insurmontable, carrément hors de portée (coudre des élastiques brrrrrrrr).
Mais la garde robe capsule est là pour ça : me sortir les doigts du c** des sentiers battus.

J’ai donc respiré un bon coup et je m’y suis mise.

Et puis, je l’ai cousu.
En 1h.

Je pense très (trop ?) souvent que tel ou tel projet est trop dur pour moi et que je n’y arriverai pas et quand je finis par oser, je me rends compte qu’en fait, ce n’est pas si inaccessible…

Comme d’habitude, au moment où je l’ai cousu, j’ai été prise de doute, je me suis dit que ça avait l’air beaucoup trop grand, pas assez élastiqué…
Il faut dire que je n’ai trouvé nul part de tableau des tailles (ni sur le patron, ni sur le site ; si quelqu’un sait où le trouver je suis preneuse) alors j’ai coupé à l’aveuglette un 40 comme dans le commerce en me disant que je verrais bien…

Une fois enfilée, elle ne serre ni trop, ni pas assez.
Et pour être honnête, j’ai été un peu déçue.
Pas par le patron mais par rapport au monde que je m’en étais fait.
Genre “c’est tout ?”

Je m’étais dit que ça ferait un bon challenge, je m’attendais à un monde de technique, de minutie, de conseil à respecter absolument sous peine de tout faire foirer et puis non.
4 pièces, 5 morceaux de tissus, 3 élastiques et basta.

Du coup, je me suis dit, quitte à avoir une jolie petite culotte cousu main, autant la personnaliser à fond.
Déjà elle est en simili liberty avec des élastiques roses (bien évidemment) et je n’avais pas envie de coudre un bouton ou un petit noeud.

20171018_143125
Désolée pour les accro au repassage, je ne repasse rien en temps normal alors des petites culottes…

Il me semble l’avoir déjà dit ici (ou peut être sur Insta) mais pour ceux qui ne sont pas encore au courant, je me confesse ; dans la vraie vie, je dis beaucoup de gros mots et j’ai un humour plutôt (voire carrément) graveleux. Et j’ai une expression favorite qui ressort régulièrement.
Quand mon mari ou les copines me font un compliment, je leur répond quasiment toujours

“oh oui flatte moi, fesse-moi avec une pelle”.

c’est ma façon de dire merci.
Ce n’est peut être pas hyper fin, ce n’est peu être pas hyper glamour mais rien qu’en l’écrivant, ça me fait rire (maman, si tu passes par là, pardon) (surtout que j’ai déjà dû te le dire) (oui je dis des obscénités à ma maman) (oui je crains par moment)

Bref, quoi de mieux que de broder “fesse-moi” sur ma petite culotte. Comme je suis une fille un peu girly, j’ai rajouté un coeur ♥

20171018_143010

Côté technique:
Si ce n’est pas fait : LANCEZ VOUS !
C’est pas compliqué, ça se coud vite, ça passe les chutes, ça se customise facilement.

Côté fit :
Nickel Michel, pas trop serré, pas trop lâche : pour ça il vous faudra me croire sur paroles car je n me suis pas résolue à vous montrer une photo portée (respect robustesse à celles qui l’ont fait) et comme je suis du genre à m’en foutre cordialement à avoir des ensemble de sous vêtement qui vont bien ensemble et qui vont avec ma tenue du jour alors rien à redire.

Côté patron :
Si on oublie le fait que je n’ai pas réussi à mettre la main sur le tableau des tailles, le pas à pas illustré est top, aucune difficulté rencontré. il ne nécessite qu’un tout petit morceau de tissus et 3 élastiques. Autant dire que dalle quoi.

J’ai bien envie d’essayer celle en jersey du coup !

Alors vous en pensez quoi de cette petite culotte ? Vous l’avez déjà tenté vous ?

[garde robe capsule] Juin et son short

A la base j’étais dans les temps voire même en avance !
La toile de mon short a été cousu toute fin mai et le fameux short cousu dès les premiers jours de juin.
Sauf que la fin d’année scolaire est passé par là avec son lot de sorties scolaire, de spectacle, de kermesse, de projets immobiliers, de canicule et PIM ! C’était déjà la début des vacances.
Je me suis laissée happée par Juillet : la farniente, la canicule, les plouf dans la piscine, le bébé qui vit en koala agrippé dans mes bras et enfin les vacances du mari qui ne tient pas en place.

Bref, revenons à nos moutons et la garde robe capsule.
Donc ce mois-ci, j’avais donc prévu de coudre un short en prévision de chaudes journées d’été et je ne pensais pas si bien dire !!!

A la base j’étais partie sur le short Ben et puis pendant mes recherches de pantalon pour cet automne, je me suis offerte le Port Trousers de Pauline et Alice.
Et puisqu’il se décline en Short, autant le coudre, ça me fera un short et ça me permet de tester la coupe et la construction du patron en limitant le métrage de tissus.

Ce qu’il y a de bien quand tu achètes un patron 1000 ans après tout le monde, c’est qu’il y a pleins d’articles sur les blogs qui détaillent ce qui va et ne va pas.
J’ai donc préparé une toile en sachant que je devrais certainement retoucher la fourche.

WP_20170801_17_57_28_Pro

Effectivement j’ai du reprendre la fourche devant et derrière (le short qui fait string c’est pas mon fort).
J’ai donc suivi les modifications à apporter à la fourche avec l’aide du tuto dispo sur le site de pauline et Alice sans soucis.

DSCF1833

DSCF1832
Short froissé et coup de soleil aux mollets de la dernière rando…

On ne le voit pas sur la photo mais je me suis foirée sur le montage de la ceinture qui a un petit décalage.
Bon, comme je ne porte jamais de crop top, ça ne se voit pas, alors bon…

20170803_120004
En regardant la photo, je me rends compte que quelques points ont sauté à la braguette, la loose…

Côté technique, qu’est ce que ça donne ?

Comme d’habitude, j’ai commandé le PDF. Et le moins qu’on puisse dire c’est qu’il est graaaaaaaaaaand !!
Le patron du short est un patron à part entière et non pas le même que le pantalon auquel on couperait les jambes, Forcément, ça tient de la place !!

Les poches avant ne sont pas les mêmes suivant la version choisie : poches plaquées pour le short, poches italiennes pour le pantalon.
Il y a deux types de poches arrières pour ce patron, simple pour le pantalon et zippées pour le short.
Par manque de zip (et par flemme aussi soyons honnête), j’ai choisi les poches toutes simples.

Pour le montage, j’ai trouvé le livret un peu simpliste, surtout pour le montage de la braguette !!! Il y a seulement 2 dessins vus de l’envers… WTF ?
J’avais ressorti le livret de Deer And Doe histoire de me remémorer comment j’avais fait pour Safran et finalement, je suis allée écumer Internet et j’ai trouvé un pas à pas sur le site de Pauline et Alice sur le montage de la braguette !
Comme lu d’ailleurs sur les articles du Port Trousers, j’ai dû modifier la fourche. Sur le coup, rebelotte, je suis allée voir sur le livret de Safran pour voir comment corriger et puis, par curiosité je suis allée voir sur le site de Pauline et Alice et j’ai trouvé un article super détaillé pour corriger la fourche !
Dommage que ce ne soit pas écrit sur le livret de montage que toutes les explications sont dispo en ligne, ça m’aurait évité 2h de flippe à base “ohmondieu comment javais faiiiiire??? Je savais que j’aurai mieux fait de me coudre une jupe !”

Côté esthétique :
Il faut que je le dise, je suis perturbée par cette mini braguette !! C’est trop bizarre cette braguette de moins de 10 cm non ? Le patron préconise une FE de 15 cm qu’il faut ensuite recouper et que j’ai d’ailleurs largement retaillée…
J’ai choisi du lin pour le côté léger et respirant du tissus mais c’est pas nouveau c’est super froissable ! Du coup, avoir un short présentable est un peu compliqué… La couleur ne rend pas comme je l’imaginais, j’avais un peu peur de l’effet short d’explorateur mais mon mari ne trouve pas que je ressemble à Dora alors ça va !

Au final, j’ai galéré pour le coudre mais je l’aime franchement  bien ce short et avec la canicule de ouf cet été, il a été largement rentabilisé !!!
C’est donc encore un bon point pour cet garde robe capsule !

[Collection Capsule La jupe de Mai

Qu’est ce que j’ai bien fait de choisir la jupe pour le mois de mai de la collection capsule ! Avec ces chaleurs de dingue, c’était du bonheur en barre!

Quand je travaillais encore, je trouvais vraiment que les jupes n’étaient pas spécialement compatibles avec mon poste. J’avais beau être secrétaire médicale, je m’occupais aussi pas mal des patients et bouger dans tous les sens avec une mini jupe non merci.

Du coup, je n’en avais pas beaucoup dans mon armoire alors forcément, la 1001 perles c’était nickel.

Le patron couteau suisse

1 patron : 5 modèles.
Inutile de vous rereredire à quel point j’aime les patrons déclinables. Alors forcément celui-ci ne pouvait que me plaire.

Décortiquons la bête :
le dos et la ceinture sont communs aux 5 version de la jupe, 10 devants différents (tout simple, boutonné, plis solaires, tulipe et volants peplum, chacun avec ou sans poche) et des poches communs pour 4 modèles sur 5 (seule la version plis solaires à sa poche bien à elle).
Une fois le patron découpé, le montage est super rapide et facile.
Le fichier d’instruction de montage peut faire flipper (comme celui du trop top) par sa taille (il contient 37 pages !) mais en grosse maniaque que je suis, j’avais pris bien soin de tout lire avant de m’y atteler et je ne me suis pas sentie perdue, j’avais compris comment naviguer d’une feuille à l’autre (big up à mes parents qui m’ont répété 82 millions de fois de toujours bien lire les notices avant d’attaquer quelque chose).

Le plus délicat reste le montage de la ceinture : coudre les coulisses et les élastiques me prennent autant de temps que le montage de la jupe en elle même !

2

Mais ça vaut le coup de prendre son temps : j’adore cette jupe !

1

Sur cette version, l’élastique que j’ai utilisé était plus raide que ceux de mes 2 premières versions et le tissus tire un peu sur les poches (je n’ai pas ce problème sur les 2 autres versions !)

3
Rien de bien dramatique, la jupe a déjà été portée plusieurs fois ce mois-ci !

 

Une fois qu’on a tenté une version, c’est vachement plus facile/tentant d’en essayer une autre car on a déjà la moitié du patron de prêt sous la main #feignassepower
Ce qui explique aussi pourquoi j’en ai cousu 3 alors que je déteste  habituellement coudre la même chose deux fois de suite.

J’ai bordé le bas de la jupe avec du biais à pois que j’adore. Techniquement, ça ne sert à rien, personne ne le voit, mais moi je le sais et  c’est le principal ♥

20170608_093806

Pour celle-ci, j’ai découpé une robe Marthe que j’avais cousu en début de grossesse dans un chambray absolument top (et dont je n’arrive plus du tout à me rappeler d’où il vient)
Je n’ai jamais reporté cette robe et ne l’a reporterait certainement jamais (haaaaaaa les habits de grossesses et moi…) mais il était hors de question que je la jette et je me suis donc débrouillé pour couper ma jupe dedans.

20170608_103257

Le devant et le derrière de la jupe dans la basque, les poches et fond de poche dans le bustier de la robe et la ceinture dans un bout du bustier et dans les manches. Et j’ai même quelques restes !
Un chouette upcycling donc !

Pour le moment, je suis contente de moi, je me tiens super bien à la collection capsule (alors que je pensais lâcher au bout de 2 mois), je continue de remplir mon armoire de cousu main et ça fait du bien au moral !
Et vous c’était quoi ce mois-ci ?

[Collection capsule] Avril avec Hoya

A la base j’avais prévu de coudre la Brune pour la collection capsule et puis la nouvelle collection de Deer and Doe a bousculé un peu tout ça…

Depuis toujours j’ai un gros faible pour les cache-coeurs alors forcément quand j’ai vu Hoya, ça a fait tilt.
Mais un tilt avec un bémol ; J’adore le décolleté et en même temps la coupe droite contre balance un peu le côté un peu “sexy” du cache coeur…

La présentation en mousseline noire portée par Bruume a fini par faire chavirer mon coeur.
Avec un tissus “mou” et fluide, je ne devrais pas retrouver la blouse trop droite.

J’ai donc cousu Hoya en viscose blanche à pois noirs venant de Mondial tissus (mon dealer officiel maintenant que je n’ai plus Toto à portée de main).
La viscose est fine, fluide, un poil transparente, bref, nickel pour ce projet (le devant étant doublé, je n’ai pas peur de me lancer).

Je me suis lancée dans la version manches 3/4 pour pouvoir la porter pour les derniers jours frais. (vu le temps d’Avril dans l’ensemble, j’aurai mieux fait de me tricoter un pull)

Je n’ai bloqué qu’à une seule étape de la construction de la blouse mais après un appel à l’aide auprès des copines, j’ai compris que les pans devaient être cousus ensemble, ce qui empêche de se retrouver les seins à l’air au premier coup de vent !
Correction faite, c’est nickel. J’ai pu terminer ma couture sans problème et assez rapidement d’ailleurs.

unnamed1

unnamed

Je suis un tout petit peu déçue parce qu’elle parait encore trop droite à mon goût, la viscose a beau être fine, le fait d’être doublée lui a donné plus de tenue que je pensais…
Je pense que la parmenture rapportée en bas y joue aussi ! Elle est assez large et je pense qu’elle assure un bon maintien de la blouse…
Juste après l’avoir cousu, je me suis dit que puisque les 2 pans sont cousus ensemble, je devrais pouvoir bidouiller un rallongement de la blouse pour zapper la parmenture rapportée en bas et puis après réflexion, je vais éviter de rentrer dans des calculs d’apothicaire pour bidouiller un truc…
La prochaine fois, je choisirai un tissus encore plus fin et je devrais pouvoir trouver la fluidité qui me manque sur celle-là.

Ceci dit, je l’ai cousu en début de mois dernier et l’ai déjà porté plusieurs fois sans aucun soucis.

En plus, les finitions sont top avec le biais rapporté à l’encolure : c’est la deuxième fois que j’en couds, j’ai toujours un regain de flemme au moment de le monter qui me dit “tu crois que c’est vraiment indispensable cette étape ?” et quand je finis de le coudre, je me dis que ça en valait la peine, ça fait vraiment propre et bien fini.

20170504_090835.jpg

J’avais peur de l’effet “maitresse d’école” par le choix de mon tissus et de la tenue de la blouse et puis, ça va, je me suis rendue compte qu’elle était “converse-comptabible” alors ouffff je suis sauvée. Elle sera également compatible pour le boulot quand j’y retournerai puisque le décolleté ne bouge pas !

La fausse pâte de boutonnage aux manches est super mignonne et je pense même pouvoir l’utiliser pour les manches d’un tee shirt Arsène (le joli tee shirt en téléchargement gratuit de Chez Machine)!

unnamed

Vous aussi vous avez craqué pour la nouvelle collection de Deer and Doe ?

 

[collection capsule] Mars en Mona

J’avais le patron du Perfecto Mona dans mon ordinateur depuis 2013…

A l’époque, Lisa du blog Make My lemonade n’avait pas encore lancé sa marque de patron “Wear lemonade” (si je ne dis pas de bêtise) et les patrons étaient en téléchargement gratuit.
J’avais flashé sur le perfecto mais j’avais peur de ne pas avoir la technique pour le coudre mais je l’avais téléchargé en me disant “un jour je me le ferais”.

Depuis, l’eau a coulé sous les ponts, j’ai moins peur de coudre des gros projets, ce jour est donc enfin arrivé.
Oui, 4 ans plus tard, j’ai cousu le Perfecto Mona

make-my-lemonade-do-it-yourself-mona-perfecto-wearlemonade-1

Si ça, c’est pas un projet réfléchi !!!

Ne connaissant pas du tout comment taillent les patrons de Lisa, je n’ai pas osé acheter du simili cuir directement, j’ai joué la sécurité et j’ai choisi un jeans déniché sur le site tissus de rêve.
C’est un site qui met en vente 1 tissu par semaine à prix défiant toute concurrence.
Mons jeans contient un peu d’élasthanne et a couté 2,5€ le mètre! A ce prix là, j’en ai pris 4m soit 10€. Hyper rentable non ?
Merci maman pour la découverte du site 🙂

Une fois le tissu choisi, j’ai donc voulu assembler le patron…
Je ne sais pas si Wear Lemonade a changé la présentation de son pdf depuis 2013 mais Mona a été le pdf LE PLUS LONG DU MONDE A ASSEMBLER.
En vrai j’ai mis un peu plus de 2h30 ! Les feuillets comprennent une marge de 2cm qui n’est pas matérialisé et qu’il faut tracer avant de pouvoir les découper puis les assembler et tirelipimpon sur le chihuahua, les pages ne sont pas numérotées…

Bref ça m’a pris un temps fou de tracer, couper et jouer au puzzle géant sur le sol du salon…

Une fois son tissu coupé, au moment de coudre, pas d’instruction écrite ! Seulement une vidéo assez succinte de 12mn, ce qui m’a paru assez rapide pour une veste comme celle-ci et pas super pratique de jongler entre les coutures et le pc pour suivre les étapes (mon pc se mettait en veille régulièrement, j’ai perdu pas mal de temps à le “réveiller” pour continuer).

J’ai regretté qu’elle ne soit pas plus précise dans les images et dans les explications surtout au niveau du montage de la fermeture éclair et que certaines étapes soient zappées comme le col par exemple… Même si je me doutais bien qu’il fallait assembler les 2 cols ensemble mais j’aime bien qu’on me prenne par la main et qu’on m’accompagne quand je couds..

J’ai également ce problème de représentation dans l’espace qui me bloque donc quand je comprends pas : j’épingle, je retourne, je regarde si c’est bon et si effectivement c’est bon, je couds ! C’est ce qui m’est arrivé pour la pose de la FE…
Mais bon, je commence à avoir l’habitude de beuguer sur des détails…

Du coup, entre le montage du pdf, les étages rallongés par un pc relou et ma représentation dans l’espace quasi inexistante : Mona a été loooooong à coudre.

Pour être honnête, j’avais un peu peur que, comme c’était un patron gratuit quand je l’ai téléchargé, le patron soit un peu bancal, fait à l’arrache et puis pas du tout !
Une fois que j’ai compris comment on montait la bête, tout a roulé comme sur des roulettes ! J’ai bien évidemment eu du mal sur les manches mais ça, ça vient de moi, là aussi je commence à être habituée.
C’est rare que j’arrive à monter une manche sans galérer pour résorber l’embu…

Je n’ai fait qu’une seule retouche à l’ourlet en bas puisqu’une fois terminée, j’avais un léger décalage de 1cm sous la fermeture éclair que je n’avais pas tout au long du montage de la veste.
Je me suis peut être emballée au moment de coudre le biais en bas, je sais pas…
Du coup je l’ai décousu, recoupé le cm de surplus qui dépassait et recousu mon biais et nickel michel !

20170331_130805

J’ai hésité à rallonger la longueur avant de couper mon tissus mais j’avais peur que ma fermeture éclair ne soit plus assez grande alors j’ai laissé tel quel.
Finalement, j’ai dû recouper ma FE qui était trop grande et je trouve la veste assez courte en longueur.
Bref j’aurai dû…

20170331_130833La parmenture est juste surjetté, j’ai eu la flemme de mettre le biais…

A mon gout, elle est aussi un poil large, je l’aurai préféré beaucoup plus cintrée quand elle est fermée (bonjour la relou).

20170331_130950
Mais ce ne sont que des détails, comme c’est une veste mi saison, elle ne sera pas souvent fermée alors bon… (pour le moment, je ne l’ai pas fermé une seule fois)

20170331_131017
On voit les petits plis sur la manche de gauche…

Je ne pense finalement pas m’en faire une en simili cuir, j’aime beaucoup ce perfecto mais le coupe est vraiment différente de la veste cuir que j’avais avant (et qui me manque) et je pense m’en racheter une tout simplement (bouuuuuuuuuh vilaine !!!)

Pour ce mois-ci, je suis ravie (ça change du projet du mois dernier) j’ai une jolie veste, idéale pour les matinées fraiches du moment.

Pour ce qui est du patron en lui même je suis au final bien contente puisque pour je me voyais mal barrée avec ce pdf ultra chiant à monter, je m’étais dit que ça sentait le truc foireux à 10 plombes à la ronde et puis, pas du tout !!! Le résultat est carrément à la hauteur !
Franchement avoir proposé un pdf gratuit aussi bien ficelé que celui là, chapeau !!!

Côté prix, mon perfecto me revient à un prix dérisoire, le patron a été téléchargé quand il était encore gratuit, j’ai utilisé moins de 2m de jeans, biais et FE du marché et c’est ma maman qui m’a filé les clous.
Prix de revient estimé en gros : 7 €.
Je valide le mois de Mars avec un grand smile 🙂

Et sous le Perfecto, c’est qui ? C’est la Brune !!
on projet d’Avril qui ne le sera en fait pas puisqu’elle a été détrônée par Hoya ! Mais j’avais quand même envie de la faire, alors ben… je l’ai fait sans attendre !
Rendez vous bientôt pour la voir 😉

Et vous, vous avez cousu quoi ce mois-ci ?