Ma collection caspule pour 2017

Qu’il tombe bien ce projet !

jecoudsmagarderobecapsulelesnominc3a9s1

J’avais déjà fait un bon ménage par le vide dans mon armoire quand j’ai déménagé mais depuis, j’ai retenté de temps en temps de rentrer dans mes petits hauts cousus main.
Etant donné que je n’ai toujours pas retrouvé ma silhouette de pré-grossesse (bon en même temps, je ne me suis pas trop foulée non plus…) et que j’ai toujours +8cm au niveau de ma poitrine, j’ai dû me rendre à l’évidence, je ne rentre plus dans aucun haut que je m’étais cousu.
Pour les jupes, c’est le même combat… Et les shorts ; itou…

Ce qui me plaît dans ce challenge c’est le bon mix entre wearability project bullet journal!

J’ai donc fait un tour dans mon carton de patrons et de mgazines et hop c’est parti pour une partie de brainstorming.

Quel patron n’ai-je pas encore cousu ? De quoi ai-je besoin ? De quoi ai-je envie ? Quels tissus dans mon stock pourrait convenir ?

Et de tout ça, j’ai conclu ceci :

Janvier : Haut chaine et trame, Galipette version Blouse de Eglantine et Zoé
Au sortir des fêtes de fin d’année, l’idée de coudre une blouse vague et qui ne moule donc aucune partie du ventre me parait être une bonne initiative. Après tout ces bouffes, un peu de légèreté et de douceur dans ce monde de gras brute ne fera de mal à personne.
Je possède le patron, j’ai fait une toile cet automne et j’ai déjà le tissus crêpe rose parfait ! Que demande le peuple ?

Février : haut jersey : Hemlock tee de Grainline Studio
Février, ce mois où on se pèle encore, où on attend le printemps de pied ferme, un tee shirt doudou en jersey pour boire les derniers thés d’hiver serait parfait.
J’ai également ce patron sous le coude et le jersey léger étoile parfait pour.

Mars : Veste : Mona de Wear Lemonade
L’année dernière, j’avais une veste légère en faux cuir qui avait fini par rendre l’âme après plusieurs année de bons et loyeux services ; le faux cuir pelait. J’ai failli pleurer quand je l’ai jeté. Cette veste c’était juste la veste parfaite que tu enfiles rapidement et qui va avec tous les styles : classe, décontracté, ou pour tous les jours. Et cette veste ressemblait énormément à la jolie veste Mona de Wear Lemonade. J’ai toujours eu très envie de me la faire mais j’avais peur de ne pas avoir la technique et la précision pour m’en faire une.
Ce challenge me donne envie de me surpasser : Je mets mes doutes de côté, je porte mes cojonès et je tente cette veste.
Je ne l’ai jamais cousu  mais d’après les posts écrits par celles qui l’ont réalisé, il n’a pas l’air de ressortir de problème au niveau de la taille.
Si tout va bien (et il n’y a pas de raison) j’aurai donc de nouveau une veste parfaite pour les premiers beaux jours de printemps.

Avril : Chemise : La Brune de Delphine et Morissette
Il commence à faire beau une petite chemise légère à enfiler sur un jeans ou une petite jupe c’est le top ! Avec des froufrous c’est encore mieux !
Ah ben tiens, une petite Brune c’est nickel : manches 3/4, féminité et légèreté : Nickel !
J’ai déjà réalisé une toile avant d’accoucher, elle tombait parfaitement et si ma mémoire est bonne, elle ne nécessite pas beaucoup de tissus, je devrais avoir de quoi la faire dans mon stock.

Mai : Jupe : 1001 perles de Ivanne Soufflet
Le soleil devrait avoir pointé le bout de son nez et pour combattre le syndrome des jambes  “fromage blanc is back” qui fait tant rire mon mari, quoi de mieux qu’une petite jupe?
Par contre, là on rentre dans le vif du sujet : J’ai lu les instructions et le patron me fait flipper. Oui oui c’est possible. Mais bon, le Trop Top ne m’a pas posé de problème particulier, il n’y a pas de raison que je panique avec la jupe… Pour ce qui est de la ceinture élastiquée, Si je suis trop coincée, je demanderai à ma maman (cette encyclopédie vivante de la couture.) J’adore la variante D en forme tulipe. Je n’ai aucune idée du tissus que je pourrais utiliser pour la réaliser, je potasserai tout ça dans les mois à venir !

Juin : Short : Ben de Machine Gram
Encore une fois, j’arrive 10 plombes après tout le monde. Ce short a fleuri de partout sur la blogosphère de la couture. J’avais téléchargé le patron cet été, j’ai imprimé le PDF, l’ai assemblé, l’ai même découpé et… C’est tout… jamais cousu… Avec l’été, le soleil, les châleurs, ce short tombera à pic !

Juillet : XXX
Aout : XXX

Septembre : Lingerie : Culotte Bel Air de Atelier sur le fil
On reprend tout doucement après l’été, on se remet sur les rails de la couture avec une petite culotte (ou pourquoi pas plusieurs ?) taillée dans les chutes de tissus.
Encore une fois, comme la cavalerie, j’arrive après la guerre et une fois que la moitié de la terre aura cousu cette petite culotte, j’aurai la mienne moi aussi. Nan mais !

Octobre : Robe: Indéterminée
C’est THE incertitude quant au patron à utiliser. Mon coeur balance à foison : Belladonne ? Ditte (La Maison Victor) ? Aubépine ? Là pour le coup, je suis bien embêtée, je n’arrive pas du tout à me décider, on verra donc par la suite selon l’humeur d’automne…

Novembre : Pantalon : Safran de Deer And Doe
Au prémice de l’hiver, on couvre les jambes avec Safran qui sera le bienvenu sur mon derrière. Déjà réalisé, c’est le seul pantalon que j’ai dans mon carton mais il a la coupe du jeans incontournable ; il complètera et mettra un point final à ma nouvelle garde robe !

Décembre : XXX

Dans tout ça, j’ai zappé le manteau, le maillot de bain et la combinaison.
J’ai trop peur de coudre un manteau ou un maillot de bain, j’en ai d’ailleurs déjà plusieurs et ne pense pas qu’il est utile d’en rajouter à mon armoire.
Pour ce qui est de la combinaison, je n’aime juste pas ça du tout. J’ai bien tenté d’en acheter une en jersey toute simple et décontracté pour cet été mais non, rien à faire, je n’ai jamais osé sortir avec.
Avec ce rythme de 9 vêtements, j’ai volontairement laisser vacant les mois de juillet/Aout histoire de ne pas me mettre de pression pendant les vacances des enfants, ainsi que le mois de Décembre !
Décembre, ce mois fatidique de Noël qu’en tant que Grinch cyclothymique, n’est pas forcément mon mois préféré de l’année…
Peut être changerai-je d’avis en cours de route et me ferai une variante de la catégorie délaissée ou alors soyons dingue, portée par l’engouement du défi la réaliserai comme il faut…

Quoiqu’il en soit, quand je vois les vignettes des projets que j’ai sélectionné, je me reconnais bien dedans et je trouve tout ça plutôt joli. J’ai même hâte d’avoir de la nouveauté dans mon armoire 🙂

Et vous ? Vous en pensez quoi de ma sélection ?

Advertisements

Les nouvelles bases

Avant d’attaquer quoi que ce soit, je vous souhaite tout d’abord une très très belle année, pleine de rose, de paillettes, de licornes et qu’elle soit bourrée de créativité, d’amour et de paix !

Je reviens dans les parages au bout de 3 mois et des brouettes d’absence, la motivation avait quelque peu déserté, mais a finalement fini par retrouver le chemin de la maison tout doucement.

Comme on parle d’adresse, vous avez pu le lire tout en haut, j’ai changé le nom de mon blog.
Je ne me retrouvais plus dans le nom “l’atelier violet” qui me rappelait systématiquement comme c’était plus facile avant…
Le fait de ne plus avoir de coin à moi m’a fait réfléchir énormément sur ma façon de coudre (j’en avais parlé déjà au dernier article mais c’était surtout à cause de l’organisation…)
Après ces 3 mois de jachère couturesques, j’ai eu le temps de me poser tout un tas de questions métaphysiques intenses.

Je me suis cousu quelques pièces depuis Septembre (2 Mélilot, 1 Safran, 1 Jumpy et un joli sweat Courcelles).
Au début j’étais vachement frustrée.
Frustrée ou jalouse je ne sais même plus trop finalement…
Enfin, peu importe… Tout ça parce que j’étais en galère pour me coudre un haut, qu’il me faut 5 jours pour le coudre et qu’à chaque fois c’est le gros bordel pour tout sortir et tout re-ranger alors qu’avant tout était si simple (coucou le matérialisme !).
Et puis avec le recul, après moults discussions avec les copines, je me suis rendue compte qu’en fait, se coudre 18 millions de fringues n’était pas absolument nécessaire non plus.

J’ai crée un tableau sur Pinterest où j’ai épinglé tous les dessins techniques des patrons que je possède.
Maintenant, ils sont dans mon garage, dans un gros carton et comme ils ne sont plus à portée de main/vue, je me suis dit qu’au moins, je pourrais avoir une idée de ce que je possède déjà…
Et c’est aberrant ! J’en ai 4 tonnes !

Echapper au dictat du prêt à porter pour finalement le reproduire soi même chez soi avec l’industrie de la couture qui monte en flèche ça n’a absolument aucun sens et va complètement à l’encontre de ce que je veux…

J’ai très peu cousu ces derniers mois mais je porte régulièrement le peu de pièces que je me suis cousu et j’aime les porter parce qu’ils répondent à mes besoins du moment et qu’ils sont entièrement à mon goût.
Finalement, il est le sens de la couture.

Et puis un matin, sur Instagram, j’ai vu un challenge tourner.
Au début, je me suis dit “bof un défi comme un autre” puis, j’ai bien réfléchi… j’ai pas mal cogité et j’ai finalement décidé d’y participer.
Il s’agit du mouvement “Je couds ma garde robe capsule 2017” lancé par Clotilde du blog Clopiano.
Comme j’ai toujours 2 trains de retard, j’imagine que vous avez déjà lu 82 posts de blog dessus mais c’est pas grave, je viens rajouter mon grain de sel aussi…

jecoudsmagarderobecapsule_icone

Il s’agit donc de se coudre un vêtement par mois dans 12 catégories de vêtements différentes, ce qui permet donc de sortir de sa zone de confort de couture.

De plus, ce mouvement étant largement suivi, je me sentirai moins seule et la motivation reviendra peut être en force…

Je me suis dit puisque j’ai changé de vie, de maison, de département, que ma relation et même l’organisation vis à vis de la couture sont différentes maintenant et qu’on vient même de changer d’année, on n’est plus à un changement près !

J’ai donc changé le nom du blog, un nouveau nom qui fonctionne à la fois pour la couture et le tricot (merci Lucie pour l’idée ♥) et il est parfait pour marquer un nouveau départ et me donner envie de revenir.

Et puisque c’est comme ça, je vous raconte tout sur ma collection capsule très vite.

Des bisous à vous qui me suivez encore ♥

PS : pour celles qui se demandent “Gouagoua” c’est pas mon vrai nom hin, c’est juste mon surnom (à cause de Guizmow dans les Gremlins) :p

 

La rentrée de tous les changements !

Ça y est, je suis lààààà !

Septembre est officiellement terminé : déménagement, cartons, rentrée, kiné, réunions, garagiste, choix des activités pour les garçons, changement d’adresse pour les administrations, inscriptions sur les listes électorales : CHECK !
Enfin Margaux a encore une séance de kiné toutes les deux semaines mais bon… Et j’ai trouvé le temps de me mettre du vernis à ongle ce soir c’est pour dire. Mais je diverge…

Dans notre nouvelle maison, je n’ai plus d’atelier (ça m’a même valu quelques larmes) (c’est moche d’être matérialiste comme ça) mais j’ai réussi à bourrer la desserte d’ikéa dans un petit coin de mon salon ; desserte qui me fait office d’atelier maintenant.
Ouais on a pas mal réduit les mètres carrés de créativités dans la maison 😉

Deux semaines après notre arrivée, j’ai une furieuse envie de coudre et je me suis vite rendue compte qu’il fallait que je revoie TOTALEMENT ma façon de coudre.
Etant donné qu’il faut tout sortir mais surtout tout ranger (l’angoisse pour une bordélique comme moi) à chaque fois que je veux coudre, il faut que j’aille à l’essentiel.

J’ai retourné le schmilblik dans tous les sens et me suis donc trouvé une nouvelle organisation.
Une fois toutes les pièces coupées, je surfile toutes mes pièces et  j’épingle tout ce que je peux AVANT de sortir la machine à coudre de façon à ce qu’une fois que je sorte la machine à coudre, je puisse coudre un maximum de pièces d’emblée et perdre le moins de temps possible. Et le temps c’est de l’argent ! Ah ben non, là, rien à voir…

Je me suis également rendue compte que je ne pourrais plus coudre autant qu’avant puisque, pour le moment j’arrive à trouver 1h par ci par là pour coudre.

J’avais profité du déménagement pour faire THE tri dans mon armoire, j’ai donc fait un review de ce qu’il me “faut” pour cet automne/hiver.

Etant donné que je n’ai pas perdu les quelques kilos en trop de ma grossesse -huuuum-, le nombre de jeans dans lequel je rentre mes fesses est ultra limité (2 pour être exacte) et ma poitrine ne semblant pas vouloir diminuer, je ne rentre plus dans mes petites blouses telles que Airelle aux hirondelles, mes multiples Confortables, mes 2 Cézembre, Plantain… Enfin techniquement si, je rentre… mais je ne respire plus.
Oui, c’est gênant je vous l’accorde.

J’ai donc les boules intergalactiques.

Mais bon, voyons la chose sous un autre angle, restons positifs !
Et si j’en profitais pour revoir ma façon de coudre : cousons moins, cousons mieux !

Puisque j’ai moins de temps pour coudre, je vais en profiter pour me lancer des challenges et faire des coutures plus soignées, plus jolies, mieux finies.

J’ai donc craqué sur un ensemble pour la rentrée.
Le pantalon Safran de la nouvelle collection de Deer and Doe qui était vendu en pack avec Mélilot.

patron-pantalon-safran
Safran
patron-chemise-melilot
Mélilot manches courtes ♥

Premier pantalon (J’ai une peur irrationnelle de la braguette) et première chemise pour moi.
J’ai déjà cousu des patrons de Deer and Doe (Belladonne et Airelle) et je sais que les patrons sont parfaits, minutieux avec un rendu à tout péter alors tant qu’à me lancer autant le faire avec Eleonore non ?

Et comme si un pantalon ne suffisait pas, j’ai longuement hésité puis finalement craqué un soir de solitude sur le joli pantalon Jumpy de la marque Ready to Sew (ahah pas de braguette de ce côté là).

Le gout du risque, l’inconscience ou le trop plein de positivité en moi (peut être même les 3) m’ont poussé à sortir de ma zone de confort couturesque.

Pour le moment, j’ai donc attaqué Mélilot (qui est en bonne voie) et Jumpy (tout en aussi bonne voie). Safran attendra un peu, je l’avais commencé mais en bonne belette que je suis je l’ai coupé dans le sens inverse du droit fil (looseeeeeeeer) et ce fût donc un projet avorté en cours… (ce qui a donc valu un nombre incalculable de gros mots, cela va de soi) (ça va, les oreilles chastes des enfants étaient à l’école)

Bien évidemment pendant tout ce temps là, je n’ai pas arrêté de coudre et de tricoter, je ferai certainement un article avec les récap de l’été !

Maintenant je vais tenter de retrouver le rythme du blog, essayer de trouver un bon endroit pour prendre les photos et vous montrer tout ça !

C’est reparti pour un touuuuuuuuur (dit-elle la bouche pleine de nougats) !

Bullet journal #bilan

Voilà un mois d’écoulé depuis que j’ai commencé mon bullet journal.

Alors ? Réussi ? pas réussi ?

Pour le moment, je suis ravie.

WP_20160403_010 (1)

Comme vous pouvez le voir, il a été bien rempli, j’ai rajouté des projets (que j’ai terminé) et mis à part un projet que je n’ai quasi pas touché, j’ai bien avancé sur les objectifs que je m’étais fixée !

Du coup, partie dans ma lancée, j’ai attaqué les prochains mois 😉 remis de la couleur et ai fait péter les masking tapes ! Je me suis imprimé des petits goodies a coller au fil du temps histoire de mettre du pep’s à tout ça.

Et voilà un aperçu pour le prochain mois !

WP_20160403_012

Je suis motivée à continuer dans cette voie là, je suis  “soulagée” d’avoir une organisation qui libère mon esprit !!!
Je ne l’ouvre pas plusieurs fois par jour (ni tous les jours d’ailleurs) puisqu’il y a des journées où je suis déjà bien occupée et où je n’ai pas bien le temps de me poser.

Et ça ne risque pas de changer de si tôt puisque nous venons de recevoir la nouvelle : mon mari est muté et nous retournons dans la Drôme au mois de Septembre !

Bref, je suis bien partie et dorénavant, je posterai sur Instagram l’avancée du bullet journal au mois par mois !
Si vous voulez suivre cette évolution, venez me voir sur Instagram !

 

Le “Bullet Journal”

Dans la vie, je suis hyper bordélique. Dans mon atelier, c’est pareil !
J’ai envie de faire des millions de choses, et à force d’attaquer 152 choses en même temps, je finis par me sentir dépassée et j’ai tendance à baisser les bras devant tout ces en-cours…

J’essaie de me dompter avec des listes, des post it et des carnets… J’ai même demandé à mon mari de me peindre un tableau en peinture ardoise dans la cuisine pour que je puisse écrire ce qui me passe par la tête sans réfléchir.

Mais bon, soyons honnête, trop de liste tue les listes !

Récemment j’ai découvert le “bullet journal”

Késako ?

Tout simplement, je dirai un organisateur personnel libre !
Un endroit où on note TOUT dessus, comme on l’entend, et ça c’est chouette.
J’ai vu qu’il existait des versions en ligne mais je suis trop amoureuse du papier pour ça ♥

Je suis allée guincher toutes les versions possibles et imaginables pour finalement me modeler un bullet journal bien à ma façon, qui me ressemble, histoire d’être plus sûre de m’y tenir !

Pour ceux qui me suivent sur instagram, vous avez déjà vu un aperçu !

wp_ss_20160309_0001

Pour tester cette nouvelle organisation, j’ai pris un des millions de carnets que j’avais dans mon bureau et j’ai commencé par TOUT regrouper  : La liste des en-cours, la liste des envies du moment, la liste des projets à potasser (oui j’ai dit que j’avais beaucoup de listes…) et mon téléphone portable (j’ai pris l’habitude de faire une copie d’écran d’IG quand je tombe sur un patron/tuto qui me donne envie pour aller voir les liens plus tard) et j’ai tout couché sur UN papier pour faire le tri.

Et voilà le résultat :

WP_20160309_005

Dans un soucis de pratique, je suis partie sur un principe de double page par mois.
A gauche, la partie personnelle avec les rendez vous du mois (rdv médicaux, réunion école…) et les dates importantes à ne pas oublier !
A droite, la partie créative avec les projets en-cours (ceux qui sont commencés et qu’il faut que je termine, et ceux que j’ai envie de faire ce mois-ci), en dessous, la liste des articles à écrire pour le blog (que je fournis au fur et à mesure de ce que je “crée” à partir de la liste du dessus et de mes envies).

Je me suis donc choisi des symboles qui me parlent et j’ai mis pleins de couleurs pour que ça donne envie de s’y tenir !
Une fois que l’action est terminée, je remplis les cases en rose pour que ça saute bien aux yeux 🙂

Outre le fait d’avoir un côté pratique avec une seule liste sous les yeux, je pense que ça peut aussi permettre de faire un bon suivi au fil des mois de ce que j’ai fait, de ce que je n’ai pas pu faire, donc de voir si je suis “trop gourmande” ou pas et dans le futur, de m’adapter !

Pour le moment, il est encore sobre, je tâtonne encore un peu, mais j’ai déjà ressorti mes rouleaux de masking tapes et mes petits tampons pour les mois à venir, une fois que j’aurai trouvé mon rythme de croisière !

Si vous avez envie de tenter cette organisation, vous pouvez dénicher des petites pépites pour pimper votre bullet journal à moindre frais en fouinant dans les magasins comme la Foir’fouille, Noz, Zeeman (Noz est une vraie mine d’or selon les arrivages : il m’est arrivé de tomber sur des arrivages de la marque Toga et de me constituer un joli lot d’article de scrapbooking à des prix dérisoires !! mais c’est quitte ou double, desfois il n’y a rien, desfois c’est jackpot) ou même Ikea !
Ou encore sur internet sur les boutiques en ligne comme Lovely tape ou Hema (mon banquie est tellement content que le premier magasin Hema soit à des centaines de km de chez moi !!!)

Côté inspiration, le blog de la marque Kesi’art est une vraie source d’inspiration, je vous conseille de vous y perdre, en plus il y a régulièrement des freebies à imprimer !

D’ailleurs, pour celles qui n’ont pas peur de faire chauffer son imprimante et qui a des cartouches d’encre bien remplies, il y a par exemple le blog d’Avec ses dix petits doigts qui est une vraie mine d’or et sinon, on ne le présente plus, le site Saint Graal : PINTEREST bien évidemment !!
Avec les mots clés bullet journal, free printable, project life, étiquettes à imprimer, freebies diary etc… vous pourrez facilement trouver votre bonheur !

Et sinon, je vous met juste là dessous le lien du tableau Pinterest que je me suis crée (et que je continuerai à étoffer au fil du temps) et qui regroupe pleins d’imprimables, d’idées, d’inspirations pour faire le sien perso !

 -> TABLEAU BULLET JOURNAL PINTEREST <-

Et en fouinant dans mes tableaux, vous pourrez trouver de l’inspiration ailleurs : geek, typo, printable etc…

J’ai attaqué le mien le 2 de ce mois-ci et comme vous pouvez le voir, j’ai déjà bien avancé mes projets de ce mois-ci !!!

Alors ? Tenté ?
Si vous êtes partant, montrez nous le vôtre !